Le master en commerce international : avantages et modalités d’admission

Compte tenu de la mondialisation de l’économie, les entreprises ont un besoin croissant de profils qualifiés dans le secteur du commerce. De là, nous percevons l’importance de formation telles que le Master en commerce international. De niveau Bac+5, nous vous le présentons en détail dans cet article.

Les différents établissements qui préparent un master en commerce international

Les avantages d’un master en commerce international sont nombreux. En effet, les étudiants optant pour l’université, préparent un master universitaire reconnu par l’Etat et qui valide 5 années d’études après le bac. Les universités sont ainsi les seules autorisées à délivrer le Diplôme National de Master (DNM). Ensuite, il faut faire la différence entre deux types de Masters : le Master professionnel axé sur le monde de l’entreprise et le Master recherche menant vers le Doctorat (bac+8).

Par contre, les étudiants optant pour une école de commerce peuvent y préparer soit :

  • une formation ayant le grade Master. Le grade Master est un titre conféré par l’État à une formation diplômante de niveau Bac+5.
  • un master ou un master spécialisé qui est un label de l’école en question reconnu uniquement par l’établissement.
  • un mastère qui est également un label délivré par des écoles et qui ne fait l’objet d’aucune accréditation par l’État.

Commerce international : la diversité des parcours

Le Master commerce international est un parcours qui se fait en 2 ans d’études, intenses mais passionnantes. Celui-ci peut être préparé aussi bien dans l’université que dans une école de commerce. Quelque soit la fonction que vous visiez, la 1ère année est un tronc commun qui vous permettra par la suite de vous spécialiser en management, marketing, achat ou en gestion, etc. en fonction de vos aptitudes, vos goûts ainsi que votre projet professionnel. Votre choix de filière est généralement assisté par vos professeurs.

Par ailleurs, pour intégrer un tel cursus, vous devez être titulaire d’une licence en économie, management, gestion droit, d’un Bachelor en commerce international ou encore d’une licence de langues étrangères appliquées (LEA). Cela sous-entend la maîtrise de deux langues étrangères, dont l’anglais. Les modalités d’admission intègrent également une étude du dossier, un entretien oral devant un jury, en plus d’un test de langue et de culture générale, selon l’établissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *